« Le monde est assez grand pour satisfaire les besoins de tous
mais il sera toujours trop petit pour satisfaire l’avidité de quelques-uns. » 
Gandhi
                                                                                                                                                   

Sensible aux difficultés d’accès à la propriété auxquelles font face les sénégalais dans leur écrasante majorité, le Relais Sénégal a décidé de mettre en place un programme de crédits à taux zéro pour l’ensemble de ses travailleurs. 


En effet, suite à la fulgurante croissance démographique qui alimente la spéculation foncière dans la capitale, les prix des terrains et des loyers flambent littéralement à Dakar et ses banlieues. La ville de Diamniadio ne se trouvant qu’à 35 km de Dakar, de nombreux sénégalais ont choisi d’acquérir des parcelles dans la zone. Ceci a eu pour effet une montée en flèche des prix des terrains et des loyers, qui du coup, deviennent hors de portée des plus démunis.


L’ironie de l’histoire est que les travailleurs du Relais Sénégal, enfin heureux de trouver du travail avec le secret espoir de pouvoir finalement réaliser leurs rêves de disposer d’un toit, ont vu s’évaporer toute chance d’y parvenir du fait de cette spéculation foncière. 


D’où l’idée du Relais Sénégal de mettre en place un programme de crédit à taux zéro décliné en deux étapes, afin de permettre la matérialisation de beaucoup de rêves.

  • Etape 1 : l’achat d’un terrain pour ceux qui n’en possédaient pas.
  • Etape 2 : la construction pour ceux qui n’en disposaient pas.


Le nom du crédit à taux zéro fut vite trouvé – « L’ESPOIR D’UN TOIT » – en clin d’œil à la structure
Les Toits de l’Espoir, créée par le Relais à Bruay-la-Buisière en France, et qui favorise elle aussi l’accès au logement des plus démunis.

  

En savoir plus : 

Lire la Newsletter Baatu Keurgui d’avril 2011 
Lire les témoignages